Sam 23 Juin - 14:18


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dt 70: Haute Saône Véreux Moulin Mariotte

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Mlesplombs

avatar
Administrateur de la section "Plombs de scellé"
Administrateur de la section

collection: Sequane

"ABEL MARIOTTE A VEREUX"
"0"

Plomb de scellé de l'ancien moulin  MARIOTTE  commune de Vereux  dans le 70.

Le moulin est construit en vertu d'une autorisation accordée par Marguerite d'Autriche le 27 février 1529. Il est vendu en 1792 comme Bien national à Charles-François Bourgoing, puis est acquis en 1817 par le maître de forges Galaire pour 328 000 F. Celui-ci est autorisé, par ordonnance royale du 22 avril 1834, à reconstruire "sur de plus grandes dimensions, au même emplacement", son moulin à 4 tournants. Il semble que les travaux soient menés en 1840-1842. Le moulin est acquis vers 1870 par les sieurs Petit et Mariotte, qui en étaient fermiers, et qui font construire à cette date un second atelier de mouture à l'est. Dénommé moulin public par opposition au moulin de commerce voisin, ils sont équipés d'appareils à cylindres et deviennent l'une des plus importantes minoteries du département. Auguste Petit demande en 1887 l'autorisation d'ouvrir une ancienne prise d'eau, utilisée autrefois par la scierie (expropriée suite à la construction du canal de l'Est) , pour établir une turbine. La minoterie est réglementée par décret le 12 août 1889

L'ordonnance royale du 31 mars 1844 réglemente le moulin (ainsi que celui de Vereux, établi en face, sur la rive droite de la Saône). Repris par le sieur Richard en 1852, le site est finalement acquis en 1857 par le maître de forges Alphonse Adéodat Dufournel, au sein de la société Dufournel et Cie, créée cette même année. Elle prend pour nom Cie des hauts fourneaux de Crochot et Beaujeu en 1874. Sa dissolution cinq ans plus tard marque la fin de l'activité métallurgique du haut fourneau de Beaujeu. Le site est acquis en 1887 par Abel Mariotte, puis en 1898 par Pétrus Jacquot. La matrice cadastrale signale "la transformation d'un ancien haut fourneau en moulin" en 1898. Il s'agit d'un moulin à fèves, qui peut traiter quotidiennement 200 quintaux de produits en 1900

Déterminations et description: Sequane.

http://<a href="http://www.lulu.com/commerce/index.php?fBuyCo
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Aucun commentaire.

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum