Mar 17 Oct - 17:08


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

a) Manufacture de Toulouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Mlesplombs

avatar
Administrateur de la section "Plombs de scellé"
Administrateur de la section

D776

"VISITE MARQUE DE CONTROLE DE (TH)OLOSE"

Plomb de visite et contrôle, diamètre de 21mm.
"Le nom latin Tolosa devient Tholose en français, avant de se transformer en Toulouse, probablement sous l'influence de la prononciation occitane ([tuˈluzɔ]), vers la fin du XVIIe siècle."

"L’agneau nimbé, portant la Croix de Toulouse en bannière. L’agneau symbolise la force, il serait le signe premier de la ville et remonterait à l’époque romaine
Selon Nicolas Berey (1663), la symbolique de l’animal s’expliquerait par le culte rendu à Jupiter, révéré sous la figure d’un bélier. Ce bélier païen aurait été par la suite représenté foulé par la Croix des Comtes de Toulouse. Le bélier finira christianisé, en agneau pascal, tête nimbée, portant la Croix en bannière, ou passant devant elle et l’adorant.
"

___________________________________________________________________________________

D9

"MA.... TOULOUSE" Marque ou Manufacture
"VISITE.DE.CONTROLE  1746 I.B. CHAZARE ALVSTE.."  à visité?

Diamètre de 24mm.
Nous avons sur ce plomb de contrôle le nom du garde jurés.

___________________________________________________________________________________

D1233 échange avec Elagabale2000

"CO.... TOULOUSE" Contrôle de Toulouse?
"ROUSSILLON 1764"

Plomb à plateau de 22 mm de diamètre.

___________________________________________________________________________________

D510

Croix du Languedoc
"VISITE APRES LA PEINTURE"

"C'est un plomb communautaire de Visite de Peinture.
Très grand sceau à plateaux.
Droit : la croix de Languedoc ou de Toulouse.
Revers : UISITE | APRES | LA PEIN | TURE (PI. XIII-XIV,n° 239).
Lorsque les plombs portent le mot Peinture, leur attribution à la toilerie est à peu près sans erreur possible. Mais les plombs de teinture des toiles sont naturellement semblables à ceux des draps de laine comme inscriptions et légendes, comme style et mode de pose. Quelques indications peuvent
être fournies par l'examen des débris de tissus emprisonnés entre les plateaux, par la connaissance aussi des industries spéciales à telle ou telle ville et du nom des industriels.
Munies de l'estampille rouge ou du plomb de teinture ou peinture, les toiles, aux termes de l'article II de l'arrêt, étaient portées au plus proche bureau de visite ou de contrôle. Elles y recevaient, à l'imitation des draps de laine, un plomb communautaire de Visite ou de Contrôle. Les coupons
de toiles peintes ayant été exemptés de l'obligation du plomb, les colporteurs firent aussitôt une fraude considérable, en débitant par coupons des pièces entières. Mais une Décision du Conseil du 30 janvier 1761 enjoignit aux marchands de toiles peintes de s'astreindre « à faire marquer leurs
Toiles, soit au chef et à la queue, de manière que tous les coupons qui demeureront entre leurs mains, soyent revêtus d'un plomb », décision confirmée par une ordonnance du 2 mars suivant, stipulant « que toutes les pièces et les coupons qui ne sont pas revêtus des plombs prescrits, sont dans le cas d'être confisqués »." Antoine Sabatier

http://<a href="http://www.lulu.com/commerce/index.php?fBuyCo
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum